Dans ce lieu de perdition qu’est le K-Kfé, goûtant musique et cervoise, ne craignant nullement d’être engloutis par la terre ou transformés en singes ou en porcs, les irréductibles Gaulois armoricains résistent encore et toujours ...